Valorisons le quartier Crouy

7

Au sein du quartier Épeule, Trichon et Crouy, ce sont près de 10 000 habitants qui cohabitent chaque jour. A Roubaix, le square de la Tour représente un espace vert, un lieu d’échanges intergénérationnels et de partage entre les habitants.

Avant sa construction, il a fait l’objet d’une très forte mobilisation citoyenne. René Vandierendonck annonçait, en 2010, une concertation avec ses habitants sur le square de la Tour après l’avoir classé en terrain à bâtir en révisant le Plan Local d’Urbanisme (PLU).

Ainsi, un certain nombre de propositions sur l’aménagement du square ont été retenus et deux enquêtes d’utilité publique ont été annoncées en mars 2010 par le premier adjoint Pierre Dubois, à l’époque, en charge de l’urbanisme : l’une concernant des acquisitions foncières dans le cadre de l’Anru (le secteur Crouy étant un pôle d’appui), la seconde pour transformer le coefficient d’occupation des sols (COS) de l’îlot Crouy.

Le pôle d’appui Crouy est un site particulièrement concerné par les objectifs de diversification du projet de rénovation urbaine. Les travaux des rues Sébastopol et de Soubise, toujours en cours, représentent 200 logements qui seront livrés à terme. Le projet de rénovation urbaine du secteur Crouy est considéré par la majorité des habitants comme pertinent du point de vue dédensification urbaine.

Aujourd’hui, au sein du secteur Crouy, le square de la Tour a connu sa période de travaux à hauteur de 300 000 € et il est ouvert au public depuis deux ans mais fait l’objet d’un certain nombre de plaintes de la part des habitants en matière d’insécurité et de saleté. Non éclairé, il est également le seul parc de la ville à être délimité par des grilles automatiques qui n’ont jamais fonctionné. Le square est donc ouvert 24/24h.

En avril 2016, j’écrivais les Jardins de l’Université sur mon blog pour faire établir le constat sur le quartier. La délocalisation de l’université LEA vers le campus gare a réduit considérablement la fréquentation du square de la Tour et a entraîné le départ du dernier commerce de proximité : la viennoiserie « Crousti Pain de la Tour » et, prochainement, le départ de l’association d’économie solidaire et sociale située au 1 rue de la Tour.

Un mois plus tard, la Voix du Nord se penchait sur le passage entre le conservatoire et l’université LEA. Il nous a été annoncé la fermeture du tunnel. A ce jour, le tunnel reliant le parking du Conservatoire et la rue du Crouy n’est toujours pas fermé. La question de sa fermeture n’a toutefois pas été concertée avec les habitants, ni avec le conseil citoyen du quartier Ouest puisqu’il permet l’accès aux transports en commun lourd. La question qui doit être soulevée est celle de l’intervention des services de police. La police n’intervient pas dans ce secteur aussi sensible de la ville pourtant classée en zone de sécurité prioritaire. Les agents de prévention n’interviennent pas depuis la diminution de leur champ d’intervention du fait de la réduction de leur effectif. Le secteur Crouy ne doit pas devenir une zone de non-droit !

Personne n’a anticipé le départ de l’université LEA !

Les locaux désormais inoccupés pourraient accueillir des associations culturelles, sportives ou encore des entreprises, ce qui contribuerait à l’attractivité. Là aussi, un débat doit se tenir malgré les demandes incessantes des habitants.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s